Poroshenko appelle Moscou à fermer la frontière et retirer ses troupes

par euronews (en français)

Makiivka, à côté de Donetsk. Plusieurs maisons de cette ville ukrainienne viennent d‘être détruites par un bombardement. Les habitants, sous le choc, fustigent le président Poroshenko.

Les combats dans l’Est séparatiste ont redoublé de violence depuis une dizaine de jours, ils ont fait plus de 4.800 morts en neuf mois.

Le président ukrainien, au même moment au forum de Davos, appelle Moscou à respecter les accords de Minsk : “Je promets qu’il y aura une situation claire et stable en Ukraine, déclare Petro Poroshenko, si la Russie applique ce point des accords de paix : la fermeture de la frontière et le retrait des troupes étrangères de mon territoire. Nous avons plus de 9.000 soldats de la Fédération de Russie sur mon territoire.”

L’armée ukrainienne affirme que ses troupes ont été attaquées directement par l’armée régulière russe près de Lougansk.

“Concernant le flux d’armes et de troupes, nous en avons entendu parler plusieurs fois, leur répond le ministre russe des Affaires

Vos réactions doivent respecter nos CGU.