Pollution : alerte rouge en Chine

par euronews (en français)

Après six jours irrespirables, la Chine a déclenché l’alerte rouge anti pollution, son plus haut niveau. L’hiver en Chine rime souvent avec pollution, à cause des combustibles de chauffage, notamment le charbon, poussés au maximum pendant les grands froids.

La Chine et l'Inde produisent 60 % de leur électricité avec le charbon d'où le réchauffement climatique et la pollution https://t.co/kM6tB2IyAZ— harley georges (@HarleyGeorges) 24 décembre 2016

Depuis trois ans la Chine se bat enfin contre la pollution, après des années de laxisme, mais sans grand succès.

https://t.co/A9DKC4pH0L #pollution pic.twitter.com/BLUoNLYCF5— LaTribune (@LaTribune) 25 décembre 2016

“Ca a un impact énorme, explique une jeune femme, masque sur le nez. Mon bébé doit rester à la maison. Les personnes âgées et les enfants ne sortent pas, et je porte un masque quand je pars travailler. Sortir par ce temps ça me déprime.”

Dans certaines régions du nord et de l’est la visibilité ne dépasse pas 50 mètres. Résultat, les avions restent cloués au sol, provoquant le chaos au retour du congé de Nouvel an.

Dans le centre de la Chine, dans la province du Henan, le brouillard causé par la pollution était si dense que les autoroutes ont été fermées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.