Pas de tribunal spécial pour le crash du vol MH-17 en Ukraine

par euronews-fr

Il n'y aura pas de tribunal spécial pour les responsables présumés du crash du vol MH-17 de la Malaysia Airlines, l'année dernière, dans l'est de l'Ukraine. Moscou y a opposé son veto lors du vote du Conseil de Sécurité de l'ONU, cette nuit à New York. Les Nations unies ont respecté une minute de silence en mémoire des victimes, mais pas question pour l'ambassadeur de la Russie, Vitaly Choukrine, de cautionner une telle Cour.

"Est-ce que cette enquête peut résister à la propagande massive véhiculée par les médias? Peut-elle résister à la pression politique évidente alors que les causes du désastre et les coupables ont déjà été désignés ? Certaines de ces accusations ont été lancées par plusieurs dirigeants de pays qui font partie de l'équipe d'enquête."
Les Occidentaux accusent les rebelles pro-russes d'avoir abattu l'avion. La Russie, elle, incrimine l'armée ukrainienne.

"Il s'agit de la responsabilité criminelle de ces meurtriers, et pas de politique, rétorque le chef de la dip

Vos réactions doivent respecter nos CGU.