Oriane Zerah, photographe expatriée de Kaboul: "On avait fait des provisions, on s'était procuré des gilets pare-balles, mais ils sont rentrés dans la ville avec une facilité déconcertante"

par BFMTV

Exfiltrée après 10 ans d'expatriation à Kaboul, la photographe Oriane Zerah raconte l'arrivée des Talibans dans la ville.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.