Nouvelles mesures d'austérité ? Les Grecs n'en peuvent plus

par euronews (en français)

Les Grecs vont-ils devoir se serrer un peu plus la ceinture pour satisfaire aux exigences des créanciers ? C’est, une nouvelle fois, la question en toile de fond des négociations entre Athènes et les bailleurs de fond.

Mais, après plusieurs années de sacrifices, il y a chez les Grecs, une profonde lassitude, comme l’explique Napoleon Maravegias, professeur d‘économie. “Depuis le début de la crise, dit-il, les ménages grecs ont perdu 40% de leur revenus. Pour certains, c’est même davantage.

Cela explique qu’aucun gouvernement, aucun parti politique ne pourra plus convaincre la population du bien-fondé de nouvelles mesures d’austérité”.

Parmi les réformes voulues par les créanciers, il y a une augmentation du taux de TVA notamment sur l‘électricité. Cela passerait de 13 à 23%. Plusieurs Grecs craignent de se trouver dans l’impossibilité de faire face, comme c’est déjà le cas pour un certain nombre de ménage.

“Une TVA sur l‘électricité à 23%, cela entraînerait une hausse des prix par

Vos réactions doivent respecter nos CGU.