Nigeria : réintégrer les enfants nés de viols en Libye

par afp


Joy n'avait que 17 ans lorsqu'elle a accouché dans un appartement de Tripoli après avoir pris la route mortelle du Nigeria vers l'Europe. Le père biologique de l'enfant était un gardien dans le centre de rétention où elle était enfermée. De retour au Nigeria, elle tente de retrouver une vie normale dans un centre de réintégration de Bénin City. L'OIM estime qu'ils sont plus de 60.000 Nigérians toujours en Libye, et 600.000 migrants de 39 nationalités différentes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.