Netanyahu : alliance au forceps avec les nationalistes religieux

par euronews (en français)

A Jérusalem ou Tel Aviv, les journaux titrent sur la coalition arrachée in extrèmis par Benjamin Netanyahu hier soir. Mais elle est fragile et déjà contestée. Car c’est avec le parti nationaliste religieux Foyer Juif de Naftali Bennett, que le Premier ministre sortant a réussi à s’entendre juste avant l‘échéance fixée à minuit, pour former une majorité minimale de 61 sièges sur les 120 de la Knesset. Deux hommes, qui de plus, se détestent cordialement.

Le 17 mars, Netanyahu gagnait de justesse les législatives devant l’Union sioniste d’Isaac Herzog. 40 jours de tractations auront été nécessaires pour cette alliance très à droite, dont le ton était donné pendant la campagne

“Il y aura une initiative internationale pour un retour aux frontières de 1967 et la division de Jérusalem, c’est un fait, disait-il alors. Et nous aurons donc besoin d’un gouvernement fort, d’une coalition nationale dirigée par le Likoud, pour repousser ces pressions”.

Les pressions ne manqueront pas de s’e

Vos réactions doivent respecter nos CGU.