"Ne pas aider la Grèce serait risquer le chaos", a estimé Angela Merkel devant le Bundestag

par euronews (en français)

Les députés du Bundestag débattent aujourd’hui du nouveau plan d’aide à la Grèce proposé lundi par l’Union européenne. Un troisième plan d’aide de plus de 80 milliards d’euros. Ouvrant cette session extraordinaire, la chancelière allemande a insisté sur la nécessité d’emprunter le chemin des négociations.

“La question est, sur la base de ce que je vous dis, puis-je demander au Bundestag de donner au gouvernement un mandat pour des négociations sur le programme ESM – Mécanisme européen de stabilité – pour la Grèce ? Est-ce que je vois réunies pour ça toutes les conditions nécessaires ? Ma réponse est assurément oui”, a dit Angela Merkel devant la chamvre basse du Parlement allemand.

L’accord sur la Grèce est “dur” pour les Grecs et aussi pour les autres pays de l’euro, mais ne pas aider la Grèce serait risquer “le chaos”. Ce serait “irresponsable”, a ajouté la chancelière allemande.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.