Moscovici assure que «des marges de négociation» existent avec la Grèce

par libezap

Le gouvernement grec n'a rien lâché et opte pour un référendum organisé le 5 juillet, dont le principe a été adopté très tard dans la nuit de samedi à dimanche, par la Voulí, le Parlement grec, avec 178 voix pour et 120 contre.

Mais pour le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, il existe encore «des marges de négociation» avec le gouvernement d'Alexis Tsípras. Invité ce lundi sur RTL, l'ancien ministre annonce également que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker «fera [de nouvelles] propositions ce [lundi] midi» pour tenter d'éviter le Grexit (sortie de la Grèce de l'euro, ndlr). «Juncker va indiquer la voie à suivre, je souhaite que tout le monde s'engage dans la voie du compromis.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.