Liban : l’assassinat à la voiture piégée du chef du renseignement intérieur

par BFMTV

L'attentat de Beyrouth a probablement été planifié par le régime de Damas. Wissam al-Hassan était trop efficace dans sa lutte contre l’infiltration de l’appareil politique par des agents de la Syrie et d’autres puissances étrangères. Au Liban, les factions sont déjà passées à la violence, sinon à la guerre civile ; ce qui était surement le but des commanditaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.