Lesbos, en Grèce, nouveau Lampedusa

par euronews (en français)

Les îles grecques font face à une arrivée de plus en plus massive de migrants, en provenance d’Afghanistan et de Syrie. L‘île de Lesbos est particulièrement sous pression. Chaque nouvelle journée déverse ses dizaines ou centaines de réfugiés sur les rivages de cette île située à 13 kilomètres des côtes turques :

Lukman Muhammed Ali:

“Nous sommes syriens et ce que nous voulons, c’est être traités comme des êtres humains comme les autres.”

42 000 migrants ont débarqué en Grèce depuis le début de l’année, dont 25 000, pour la plupart Syriens, sur l‘île de Lesbos, cinq fois plus que l’an dernier. Avec les beaux jours, et des conditions météorologiques favorables, on s’attend à une nouvelle augmentation des flux migratoires.

Pour le maire de la troisième plus grosse île grecque, il faut gèrer l’urgence, mais impossible de faire face seuls:

Spyros Galinos :

“Quand votre maison prend feu – et notre île, c’est notre maison – vous appelez les pompiers. Mais vous n’allez pas ensuite

Vos réactions doivent respecter nos CGU.