Les destructions à Palmyre, un «nettoyage culturel» affirme la directrice de l'Unesco

par libezap

«Nettoyage culturel», «crime de guerre», «crime contre l'humanité». C'est ainsi que la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, qualifie sur Europe1 les destructions perpétrées par les jihadistes de Daech. Au lendemain de l'annonce de la destruction d'un temple dans la cité antique de Palmyre, elle affirme que «ce n'est pas par hasard que les extrémistes continuent ces destructions systématiques du symbole culturel, parce qu'ils attaquent les identités de peuple, la diversité culturelle de la Syrie, de l'Irak, du Moyen-Orient, et je crois que ça fait partie de la stratégie de nettoyage culturel.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.