Le Venezuela veut accueillir des réfugiés syriens, en pleine crise frontalière

par euronews-fr

“Je veux que 20 000 Syriens rejoignent notre patrie, le Vénézuéla, pour partager cette terre de paix, terre de Christ, terre de Bolivar, pour contribuer au développement de ce pays”, a lancé ce mardi le président vénézuélien Nicola Maduro. D’après l’ONU, près de 20 000 Colombiens ont dû migrer vers le Venezuela ces trois dernières semaines, en raison de la crise frontalière qui sévit entre les deux pays. Une frontière de plus de 2 200 kilomètres, zone d’une intense contrebande. Le 19 août dernier, le président vénézuélien Nicola Maduro a fermé une partie de la frontière et décrété l‘état d’exception. Plus de 18 000 personnes ont rejoint leur pays d’origine, de crainte d‘être expulsées. La majorité des migrants ont trouvé refuge à Cucuta, au nord de la Colombie. Il y a une dizaine de jours, la crise s’est encore aggravée. Les deux pays ont rappelé leurs ambassadeurs respectifs. Dans la nuit de lundi à mardi, les autorités du Venezuela ont encore fermé un poste frontière.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Le Venezuela veut accueillir des réfugiés syriens, en pleine crise frontalière
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]