Le meilleur du second débat Républicain aux Etats-Unis, en 42 secondes

par libezap

«Rand Paul ne devrait pas être là, nous sommes 11. Il a 1 % dans les sondages !» C'est avec ces mots, lâchés par le Donald Trump, que s'est ouvert le second débat des primaires républicaines aux Etats-Unis. Durant trois heures, les candidats à l'investiture du parti Républicain se sont envoyé des piques plus qu'ils n'ont réellement débattu. Malgré un ton plus calme que d'ordinaire, Donald Trump n'a pas hésité à épingler plusieurs candidats par ses retentissantes punchlines. Mais il n'a pas fait le poids face aux attaques, plus calmes de Carly Fiorina, qui n'a pas hésité à le remettre à sa place, après les attaques du milliardaire sur son physique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.