Le fleuron italien Pirelli passe sous contrôle chinois

par euronews-fr

C'est le groupe ChemChina qui a emporté la mise, fruit d'un accord complexe avec la holding italienne Camfin, principal actionnaire de Pirelli.

Marco Tronchetti Provera restera le patron opérationnel du groupe, et le siège restera en Italie.

Le prix proposé par les Chinois pour entrer au capital de l'entreprise est de 15 euros par action, ce qui valorise Pirelli autour de 7 milliards d'euros.

Les groupes chinois ont investi dans plusieurs sociétés en Italie, cherchant à bénéficier de la baisse de l'euro.

Né en 1872 à Milan, Pirelli a commencé par fabriquer des pneus pour vélo avant de s'engager dans le secteur automobile, jusqu'à devenir le fournisseur unique de la F1 il y a quatre ans.

Les rumeurs d'un rachat ont fait s'envoler le titre du groupe dès vendredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.