La "volte-face" iranienne doit faire réfléchir les Etats-unis

par afp

A la tribune de l'ONU, le nouveau président iranien Hassan Rohani a, pendant une semaine à New York, monopolisé la lumière lors de la grand messe annuelle de la diplomatie internationale. Une attitude très éloignée de celle son prédécesseur, Mahmoud Ahmadinejad. Durée: 01:17

Vos réactions doivent respecter nos CGU.