La Turquie accuse l'Autriche de "racisme radical"

par euronews-fr

Le ton est de plus en plus acerbe entre la Turquie et l'Autriche. Ankara n'a guère apprécié la suggestion du gouvernement autrichien de rompre les pourparlers d'adhésion à l'Union européenne en cours avec la Turquie, une réaction aux purges lancées par Erdogan après le coup d'Etat raté. Le chef de la diplomatie turc Mevlut Cavusoglu a répliqué sévèrement.

"Le chancelier autrichien ferait mieux de regarder son propre pays. Le racisme est l'ennemi des droits de l'Homme", a t-il lancé, et "aujourd'hui l'Autriche est la capitale du racisme radical".

Son homologue autrichien, Sebastian Kurz a immédiatement réagi sur Twitter, en appelant le ministre "à faire preuve de retenue. La Turquie doit modérer (...) son langage et ses actes", a t-il écrit.

Mahne d türk. Außenminister zur Zurückhaltung & weise seine Kritik scharf zurück. #Türkei muss sich in Wortwahl & Vorgehen im Land mäßigen!- Sebastian Kurz (@sebastiankurz) 5 août 2016

En mars, Erdogan a signé avec l'UE un pacte destiné à tarir l'afflux de migrants en Europe, en échange de contreparties politiques et financières, dont l'accéleration des négociations d'adhésion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.