La Tunisie est menacée d'un "suicide collectif" selon Marzouki

par afp

Le nouveau président tunisien Moncef Marzouki a averti vendredi 23 décembre que son pays risquait un "suicide collectif" si les grèves et troubles sociaux qui secouent l'économie depuis environ un an se poursuivaient. Durée: 01:01

Vos réactions doivent respecter nos CGU.