La présidente brésilienne exprime ses désaccords sur...

par euronews-fr

Reçue hier pour la première fois à Washington par Barack Obama, Dilma Rousseff a dénoncé l'afflux de liquidités provoqués par les choix monétaires de la Réserve Fédérale et de la Banque Centrale Européenne. Sixième économie mondiale, le Brésil a vu ses taux de changes augmenter ce qui a rendu ses exportations moins compétitives, un risque pour sa croissance selon Dilma Roussef...
http://fr.euronews.net/

Vos réactions doivent respecter nos CGU.