La géométrie variable des relations turco-kurdes

par euronews (en français)

Les dirigeants du Kurdistan irakien, médiateurs entre la Turquie et l’Irak

Le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a reçu ce samedi son homologue du Kurdistan irakien, Netchirvan Barzani pour parler de la situation dans le nord de l’Irak.

Plus modérés que les Kurdes du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan, organisation classée comme terroriste par la Turquie mais aussi par les Etats-Unis et l’Union européenne), les dirigeants du Kurdistan irakien font office d’intercesseurs entre Ankara et Bagdad.

L’Irak a demandé à la Turquie de se retirer du nord de son territoire où Ankara a déployé des soldats dans un camp militaire début décembre. Il s’agissait pour la Turquie de protéger ses conseillers militaires qui forment des combattants dans le cadre de la lutte contre le groupe Etat Islamique.

Il est également possible qu’Ankara cherche à poursuivre des rebelles kurdes du PKK dans le nord de l’Irak. A l‘époque de Saddam Hussein, l’Irak et la Turquie avaient conclu un accord p

Vos réactions doivent respecter nos CGU.