La flambée de violences en Ukraine attise les craintes d'une reprise généralisée des combats

par euronews-fr

L'Union européenne dénonce "la plus grave violation du cessez-le-feu" en Ukraine depuis la signature des accords de Minsk 2 en février qui risque selon elle d'enclencher "une nouvelle spirale de violences".

Au moins 24 personnes ont été tuées hier autour de Mariinka, près de Donestk dans l'Est du pays.

Lors de son adresse annuelle au parlement ukrainien, le président Porochenko a mis en garde contre "la menace gigantesque d'une reprise d'actions militaires de grande envergure des groupuscules terroristes russes". Petro Porochenko a également affirmé que plus de 9 000 militaires russes se trouvaient en Ukraine. Il a appelé son armée à se préparer à défendre le pays contre une "invasion généralisée".

Les rebelles ont nié ces accusations tout en confirmant la tenue de combats et la perte d'une vingtaine d'hommes
près de Mariinka pour tenir leurs positions.

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères a réagi depuis la Chine où il est en visite. "Les accords de Minsk 2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.