La crise migratoire discutée par les sociaux-démocrates européens

par euronews-fr

Une quinzaine de sociaux-démocrates européens se sont retrouvés à Paris, à l'invitation de François Hollande. Parmi eux, des chefs de gouvernement comme l'Italien Matteo Renzi ou l'Autrichien Werner Faymann, mais aussi le vice-chancelier allemand Siegmar Gabriel ou encore le président du Parlement européen Martin Schulz. A l'agenda, une réflexion notamment sur un nouveau modèle de croissance, mais la question des migrants était incontournable.

"Il faut qu'il y ait la protection des frontières extérieures, a déclaré le président français. Et c'est ce que doit faire l'Europe toute entière. S'il y a la protection des frontières extérieures, nous éviterons le rétablissement des frontières intérieures, nationales, ce qui d'ailleurs a été mis en place par certains pays de manière unilatérale."

Invité en tant qu'observateur, le Premier ministre grec - issu de la gauche radicale - a rappelé que son pays était en première ligne et lancé un nouveau cri d'alarme.

"Nous devons revenir à nos

Vos réactions doivent respecter nos CGU.