La crainte d'un "Grexit" se fait de plus en plus ressentir à Athènes

par euronews (en français)

A Athènes, les Grecs sont de plus en plus inquiets, avec la perspective d’une sortie de l’euro qui se rapproche dangereusement.

Ils ont bien conscience que l‘âpreté des négociations à Bruxelles, des positions allemandes et finlandaises. Mais ils espèrent à tout prix éviter un “Grexit”.

“Tout ce processus est un peu hypocrite. Après cinq mois, il est plus que temps et nous ne sommes pas capables de trouver une solution, même si on dirait que les choses s’améliorent avec nos partenaires. Le seul qui insiste est M. Schäuble et je ne vois vraiment pas quel est son intérêt. Nous espérons qu’une solution sera trouvée”, déclare une passante au micro de notre correspondant.

En cas d’accord, les banques rouvriront très vite. Le contrôle des capitaux restera en place encore quelques mois. Ce dimanche, à deux heures du matin, on faisait encore la queue devant les distributeurs.

“La Grèce a passé une nouvelle nuit d’agonie. Les citoyens perçoivent que de dures négociations ont lieu à Brux

Vos réactions doivent respecter nos CGU.