L'oeuvre du "Dialogue national tunisien" en proie aux jihadistes

par euronews-fr

Ils ont une foi inébranlable dans le dialogue, l’arme ultime pour protéger la jeune démocratie tunisienne. Ils ont formé un quartet dont personne ne peut plus ignorer le nom : le “Dialogue national tunisien” qui vient d‘être récompensé par le Nobel de la Paix. La France avait aussi remis la Légion d’honneur à ses représentants il y a quelques jours (8/12).

“Les terribles attaques qui ont frappé Tunis, le même mois que Paris, vise aussi à faire échouer le processus démocratique. Il faut aider cette démocratie naissante en Tunisie pour sauver la paix en Tunisie, en France et partout dans le monde“, avait alors déclaré le président de la Ligue tunisienne des Droits de l’homme, Abdessatar Ben Moussa.

Composé de quatre acteurs de la société civile, syndicalistes (UGTT), entrepreneurs (organisation patronale Utica), avocats et défenseurs des Droits de l’Homme, c’est en 2013 que le quartet a lancé un “dialogue national” entre islamistes du parti Ennahda alors au pouvoir et leurs opp

Vos réactions doivent respecter nos CGU.