L'Etat grec à court d'argent pour le prochain remboursement

par euronews (en français)

Les investisseurs ont vendu des obligations du Trésor grec lundi, faisant grimper les taux d’emprunt de la dette grecque alors que la question du prochain remboursement du pays reste en suspens. Les finances de l’Etat grec sont précaires et la volonté de réforme du gouvernement assez faible dans le sens oú l’entendent ses partenaires européens.

“On va vers une période cruciale explique Jeremy Stretch, responsable de stratégie chez CIBC. L’Etat grec est de plus en plus à court d’argent alors qu’on approche de la fin du mois et du remboursement pour le FMI le cinq juin. C’est comme si on allait vers un ultimatum qui va peut-être forcer les choses à avancer”.

Le porte-parole du gouvernement grec l’a rappelé lundi : “la Grèce a besoin d’un accord immédiat avec ses créanciers pour résoudre des questions de liquidités cruciales”.

“C’est clairement l’intérêt de la Grèce et de la zone euro dans son ensemble, d’arriver à un accord, a affirmé Pierre Moscovici, le commissaire européen a

Vos réactions doivent respecter nos CGU.