L'escalade verbale se poursuit entre le Japon et la Chine

par euronews-fr

Un mois après sa visite controversée au mémorial de Yasukuni, symbole de l'impérialisme nippon, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a comparé les tensions actuelles entre le Japon et la Chine à la rivalité entre l'Allemagne et la Grande-Bretagne avant la Première Guerre mondiale. Une comparaison guère appréciée par Pékin.

''Les dirigeants japonais ont une vision erronée de l'Histoire. Il serait préférable de commenter ce que le Japon a fait à la Chine avant la guerre et dans l'Histoire récente, plutôt que de faire des allusions aux relations entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne'', a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Cette guerre des mots intervient en plein conflit territorial autour des îles Senkaku-Diaoyu, contrôlées par le Japon mais revendiquées par la Chine. Il y a dizaine de jours, l'incident diplomatique avait été à nouveau évité de justesse quand des bateaux de garde-côtes chinois s'étaient approchés des côtes avant de faire demi-tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.