L’accueil de l’Aquarius divise à nouveau la classe politique

par BFMTV

Le navire Aquarius avec 141 migrants à son bord est toujours bloqué en mer faute de port prêt à le recevoir. L’Italie et Malte n’en veulent pas. La France indique prendre sa part de responsabilité. Mais pour l’instant il s’agit seulement d’échanger avec ses partenaires européens. Le port de Sète dans l’Hérault se dit prêt à accueillir le navire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.