Israël : prise de température à la veille de l'élection

par euronews (en français)

Deux ans après les dernières législatives, la classe politique israélienne était de nouveau en campagne ces dernières semaines. Les 5,8 millions d‘électeurs sont rappelés aux urnes suite à la chute du gouvernement Nétanyahou en décembre. Le Premier ministre avait limogé deux de ses ministres qui avaient vertement critiqué son projet de loi destiné à donner à Israël le statut d’Etat-Nation du peuple juif. Ses opposants dénonçaient un projet anti-démocratique qui allait aliéner la minorité arabe, environ 20% de la population israélienne.

A en croire les derniers sondages, le Likoud de Benjamin Nétanyahou n’a plus l’avantage. Face à lui, une coalition de centre-gauche, l’Union sioniste, dirigée par la centriste Tzipi Livni et le travailliste Isaac Herzog.

Pour eux, Nétanyahou a laissé la situation socio-économique du pays se déteriorer. Tous deux disent aussi vouloir reprendre le dialogue avec les Palestiniens et ne pas miser que sur le tout-sécuritaire.

Premier ministre par trois fois

Vos réactions doivent respecter nos CGU.