Irak : Nouri al-Maliki jugé responsable de la chute de Mossoul

par euronews-fr

En Irak, une commission d’enquête parlementaire a jugé l’ancien Premier ministre Nouri al-Maliki et 35 autres personnes responsables de la chute de Mossoul aux mains d’“Etat islamique”. Le président du parlement a indiqué qu’il transmettrait le rapport au ministère public, en vue de poursuites judiciaires.

En tant que commandant en chef de l’armée, al-Maliki est accusé d’avoir centralisé le contrôle de l’armée dans ses services et ainsi joué une part importante dans son affaiblissement, choisissant notamment des commandants pour leur loyauté plutôt que leur compétence.

Le groupe extrémiste sunnite Etat islamique a lancé une offensive fulgurante dans le nord de l’Irak en juin 2014. Il s’est emparé de Mossoul face à des forces gouvernementales en déroute. Il a également pris le contrôle de larges pans du territoire au nord et à l’ouest de Bagdad. A Mossoul, on ignore qui a donné l’ordre aux militaires d’abandonner le combat.

Au pouvoir depuis un an, le Premier ministre irakien Haïd

Vos réactions doivent respecter nos CGU.