Incertitude politique en Catalogne au lendemain du scrutin régional

par euronews (en français)

La tâche s’annonce désormais difficile pour les séparatistes catalans de former un gouvernement régional. Certes, la coalition droite-gauche qui gouvernait jusqu’ici a obtenu 62 sièges, et peut compter sur les dix supplémentaires de la Candidature d’Unité Populaire, pour atteindre la majorité absolue.

Seul problème, cette formation d’extrême-gauche a toujours affirmé qu’elle ne voulait pas d’Artur Mas comme chef du gouvernement régional.

Le président libéral sortant n’est donc pas assuré d‘être reconduit à son poste. Les coalitions requièrent des compromis. D’autres seront nécessaires. Le centre-droit libéral d’Artur Mas a peu de choses en commun avec cette formation d’extrême-gauche, à part l’indépendantisme. Et il ne faut pas non plus oublier que plus de 50 % de Catalans ont voté pour des partis opposés à l’indépendance.

Cristina Giner, euronews : “La victoire de la liste pro-indépendance “Ensemble pour le oui” pose différentes questions de nature politique en Catalogne et en E

Vos réactions doivent respecter nos CGU.