"Il tuait des gens comme ça, pour rien." Deux femmes jihadistes racontent leur vie sous Daesh

par BFMTV

À Baghouz, les combats continuent. Les évacuations de civils aussi. Au moins 5.000 dans les 3 derniers jours. Il resterait toujours 2000 à 3000 personnes toujours bloqués dans l'ultime poche de résistance des jihadistes en Syrie. 200 combattants dans un demi km carré.  Les civils, comme les partisans de Daesh, sont évacués vers 3 camps répartis dans le Nord de la région. Amélie Rosique et Fanny Morel on pu se rendre dans deux d'entre eux. Deux femmes racontent leur vie sous Daesh.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.