Guerre en Ukraine : Kharkiv en ruine après d'intenses bombardements

par Le Parisien

Des bombardements meurtriers ont frappé la ville de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, dans la nuit de dimanche 6 au lundi 7 mars. Le gymnase de l’université locale et un immeuble résidentiel habités par des civils ont notamment été durement frappés par les missiles russes. Des corps sans vie sont visibles sur les images des décombres de la résidence. Un convoi de véhicules russes carbonisés a également été retrouvé. Selon les autorités ukrainiennes, l’armée russe concentre son offensive sur les villes de Kharkiv, Tcherniguiv, Soumy et Mykolaïev tout en resserrant son étau sur Kiev, la capitale. Malgré les attaques, Kharkiv est toujours aux mains des Ukrainiens, indiquent des sources occidentales. Un couloir humanitaire devrait se mettre en place dans la matinée du lundi 7 mars pour évacuer les civils, a indiqué le ministère de la Défense russe ce matin. Les tirs russes devraient ainsi être suspendus pour ouvrir les corridors à Kiev, Kharkiv, Marioupol et Sumy. La majorité de ces évacuations se dirigeront vers la Russie ou la Biélorussie. Les deux dernières tentatives d’évacuations du port assiégé de Marioupol ont échoué, Kiev et Moscou s’accusant mutuellement de violer les conditions de l’évacuation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.