Guérilla urbaine à Kiev

par euronews-fr

La police a lancé un assaut ce mercredi matin contre les barricades des manifestants anti-Ianoukovitch. Un assaut meurtrier puisque au moins deux manifestants ont été tués par balles depuis ce matin. Le pouvoir a donc choisi la manière forte au quatrième jour de violences. A l’heure actuelle, les affrontements se concentrent sur la rue Grouchevski, à mi-chemin entre la place de l’Europe et le siège du gouvernement. Plus précisément près du stade de football du Dynamo. Les manifestants sont retranchés derrière des barrages de pneus en feu au niveau de l’entrée du stade. Les forces anti-émeutes les ayant repoussés jusque là. Les manifestants résistent aux tirs de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes.7h ce matinLes forces anti-émeutes ont lancé l’offensive dans la rue Grouchevski, proche du gouvernement et du Parlement, provoquant des heurts d’une violence inédite à Kiev. 9h La nouvelle de la mort de deux manifestants circule parmi les manifestants et galvanise les foules. Ils crient “assassins !” et “Gloire à l’Ukraine !” à l’intention des forces de l’ordre.On apprend que l’une des deux victimes a été touché par balles à la tête, au cou et à la poitrine. Des rumeurs circulent sur sa mort, qui a tiré ? Selon une source au sein du service médical improvisé de l’opposition, le manifestant a été tué par la police “probablement par un tireur embusqué”.Le parquet ukrainien a confirmé qu’un second manifestant avait été tué par balles, alors qu’hier un jeune protestataire avait déjà trouvé la mort, en tombant d’une colonne du stade de foot au moment où la police chargeait les manifestants. 10h30 Ils sont 2 000 manifestants environ sur place. Après avoir partiellement détruit les barricades, la police a semblé se replier, mais les violences se sont poursuivies et intensifiées encore, et la police est revenue à la charge. Les manifestants ont jeté des cocktails Molotov en masse sur les forces de l’ordre, et celles-ci ont riposté avec des tirs de balles en...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.