Guaino sur le référendum britannique : «Tout ce qui peut faire bouger l'Europe avant la catastrophe me parait bon à prendre»

par Libé Zap

Le Premier ministre britannique, David Cameron s'est rendu jeudi à Paris pour une visite officielle avec le président de la République et le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Son gouvernement doit présenter au Parlement le projet de loi sur l'organisation du référendum qui tranchera sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne (UE). Un premier acte majeur qui pourrait conduire le Royaume-Uni à quitter l'UE.

Le député UMP, Henri Guaino, se réjouit qu'un débat autour de l'Union Européenne s'offre aux dirigeants des 28 pays. «Tout ce qui peut faire bouger l'Europe, l'obliger à changer avant la catastrophe, me parait bon à prendre», a-t-il précisé. L’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy prône la rigueur et l'autorité. «Je suis partisan que nos gouvernements à venir sachent de temps en temps dire "Non".»

Selon un sondage YouGov, 45% des Britanniques souhaitent que le Royaume-Uni un des membres de l'UE, 36% réclament sa sortie et 16% ne se sont pas prononcés. Après Paris, David Cameron se rendra vendredi à Varsovie et Berlin, et envisage de faire la tournée de ses 27 partenaires européens avant le sommet qui se déroulera les 25 et 26 juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.