Grexit : les politiques dénoncent des conséquences «catastrophiques»

par libezap

La Grèce pourrait être contrainte de quitter la zone euro si elle ne rembourse pas ses créanciers. Un cas de figure que les politiques souhaitent éviter, à gauche comme à droite. La plupart dénoncent les conséquences d'un «Grexit», en particulier pour l'Europe, et la France.

Alors qu'un sommet européen extraordinaire se réunit lundi soir, le député Les Républicains (LR) Thierry Solère estime qu'une sortie de la Grèce de la zone euro serait «dommageable sur un plan symbolique».

Moins mesuré, Harlem Désir pense qu'un tel scénario entraînerait «une crise dont les conséquences sont incalculables et inconnues». «Ce serait terrible. D'abord pour l'économie grecque, mais aussi pour l'économie européenne voire l'économie internationale», indique le Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

Pour le député LR Brice Hortefeux, «l'Europe ne serait pas gagnante» non plus d'une sortie de la zone euro. «Le déficit de paiement, pour la France, est une facture de 68 milliards d'euros. Pour chaque Français, c'est une augmentation de la dette de 1 166 euros, ce qui n'est pas supportable compte-tenu de la situation qui est aujourd'hui la nôtre.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.