Grèce : Sarkozy partage le «compromis» prôné par Hollande

par Libé Zap

La patron du parti Les Républicains (LR) est revenu mercredi soir sur TF1 sur les négociations en cours entre la Grèce et ses créanciers. «Tout doit être fait pour trouver un compromis », a-t-il lancé, rejoignant pour ce fait la position de François Hollande et Manuel Valls. Tout en prévenant que l'accord commun «ne doit pas détruire la crédibilité des 18 autres pays membres de la zone euro».

«Il y a eu beaucoup de souffrance en Grèce, c'est vrai, mais il y a eu beaucoup de souffrance en Europe aussi», a tenu à rappeler l'ancien chef de l'Etat. Nicolas Sarkozy a poursuivi sur des chiffres clés de cette négociation : « L'Europe a supprimé 200 milliards d'euros de la dette. Aujourd'hui, les Grecs doivent 45 milliards d'euros à la France. C'est 2 300 euros par famille.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.