Grèce : les ambulances au point mort, austérité oblige

par euronews-fr

En Grèce, le secteur de la santé souffre aussi : nous sommes allé au centre d'urgence d'Athènes, où les ambulanciers sont eux aussi victimes de l'austérité imposée par le gouvernement. l'Etat ne peut payer que les salaires, mais plus les heures supplémentaires, de nuit ou de week-end, et les ambulanciers en font beaucoup. Résultat certains ont perdu entre 200 et 500 euros par mois.

"Nous avons eu beaucoup de patience, pendant longtemps, dit l'ambulancier Tassos Anastasatos. Nous comprenons la gravité de la situation, mais vous savez nos collègues ont des obligations, des crédits à rembourser et ils ont atteint le point de rupture."

En cinq ans d'austérité, 200.000 fonctionnaires ont perdu leur travail, et 130.000 entreprises ont fermé. Sur le parking des urgences, une ambulance sur trois est inutilisable.

"Autour de nous, vous voyez, il y a 50 ambulances hors d'usage, endommagées, nous explique Georgios Mathiopoulos, président du syndicat des ambulanciers. La plupart ont de

Vos réactions doivent respecter nos CGU.