Grèce : deux semaines avant la panne de liquidités ?

par euronews-fr

C'est un communiqué laconique qui a conclu la réunion des ministres des Finances de la zone euro. L'Eurogroupe prend acte des progrès de la Grèce, mais toujours pas d'accord en vue sur le déblocage de la dernière tranche d'aide. Athènes honore en tout cas ses échéances comme promis. Elle vient de faire un remboursement de 750 millions d'euros au FMI.

" Nous avons un intérêt commun avec les autorités grecques : que cet accord ait lieu le plus vite possible. Il y a des contraintes de temps, des contraintes de liquidités, mais nous espérons obtenir cet accord avant d'être à court de temps et d'argent, et c'est notre but commun ", a expliqué le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem.

Pour débloquer les 7 milliards de prêts gelés, les créanciers réclament à la Grèce des mesures comme des coupes supplémentaires dans les retraites et les salaires. Mais l'argent manque et le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, se fait pressant :

" Je serai franc avec vous : la question

Vos réactions doivent respecter nos CGU.