Eurozone: Un sommet informel pour relancer la machine

par euronews (en français)

Au centre de l’agitation européenne, Alexis Tsipras et son ministre des Finances ont consulté toute la journée. Des apartés à répétition pour prendre la température et convaincre. Car ce matin, Athènes a transmis ses propositions de réformes à Bruxelles. Dans notre studio, le ministre d’Etat grec, Nikos Pappas, a défendu le sérieux des concessions faites par la Grèce.

“Je pense que tous ceux qui liront nos propositions comprendront qu’on a fait ce qu’on avait à faire”, a assuré Nikos Pappas. “Si quelqu’un dit publiquement que nous n’avons pas fait notre part, il ne dit pas la vérité.”

A son arrivée au sommet, François Hollande a tenté de faire retomber la pression. Selon le président français, le document grec constitue une bonne base de travail.

“Des progrès ont été accomplis ces derniers jours et même ces dernières heures”, a déclaré le président français. “Le gouvernement grec a fait des nouvelles propositions, plus précises, plus fortes. C’est beaucoup d’efforts qui leur ont

Vos réactions doivent respecter nos CGU.