Est de l'Ukraine : les civils prisonniers d'une paix fragile

par euronews (en français)

Même si les combats ont faibli, près d’un an après la signature des accords de Minsk, voués à résoudre la crise dans l’est de l’Ukraine, la vie reste difficile pour les civils qui vivent près de la ligne de front. Euronews a visité Zolotoe 3, un village de la région de Lougansk, situé à deux kilomètres de la ligne de front, dans la zone contrôlée par le gouvernement. Comme beaucoup de gens de son village, Svetlana, mère célibataire, n’a plus d’emploi. L’usine où elle travaillait se trouve désormais dans le périmètre de la République autoproclamée de Lougansk, de l’autre côté de la ligne. “J’ai dû quitter mon travail situé sur le territoire contrôlé par les pro-russes”, explique la jeune femme, “parce que cette zone n’est plus accessible. C’est pour cela qu’on reste ici, et on n’a pas les moyens de partir. J’espère que quand la guerre sera terminée, les choses reviendront à la normale. L’Ukraine sera toujours l’Ukraine. Je ne crois plus personne, ni Porochenko, ni qui que ce soit d’autr

Vos réactions doivent respecter nos CGU.