En Syrie, le statut particulier des femmes kurdes

par afp

Dans les rue d'Afrine, ville du nord d'Alep, les femmes kurdes ne portent pas toutes le hijab, le foulard islamique. Ici semble souffler un vent de liberté qui n'existe pas forcément ailleurs dans les campagnes syriennes. Les Kurdes disent vouloir donner un statut particulier à la femme. Un statut que les femmes d'Afrine attribuent  à Abdullah Öcalan, chef du PKK, emprisonné en Turquie.  Durée: 01:37

Vos réactions doivent respecter nos CGU.