En Allemagne, l'AfD assume son hostilité face à l'islam

par euronews-fr

Anti-euro, anti-réfugiés et désormais ouvertement anti-islam : dimanche, à l’issue de son congrès, l’Alternative für Deutschland (AfD), le parti de la droite populiste allemande, a clairement assumé son hostilité à l‘égard de la religion musulmane. Au lendemain d’une manifestation des mouvements anti-racistes qui s’est soldée par de nombreuses interpellations, les adhérents du parti ont notamment voté pour l’interdiction des minarets et du voile intégral et ont adopté une résolution soulignant que l’islam ne faisait par partie de l’Allemagne. Congrès de l’AfD à Stuttgart: le parti populiste soudé autour de l’anti-islamisme https://t.co/hT4fLRFkm5 pic.twitter.com/8uMTL1UPin— RFI (@RFI) 1 mai 2016 Devant les caméras, le porte-parole de l’AfD a soufflé le chaud et le froid : “La charia sur le sol allemand n’est pas autorisée. C’est le cas aussi pour le traitement des femmes tel qu’il est décrit dans le Coran, de notre point de vue ce n’est pas compatible avec la constitution allema

Vos réactions doivent respecter nos CGU.