Deux journalistes australiens pris à partie en plein direct par des policiers lors d'une manifestation près de la Maison Blanche

par BFMTV

Deux journalistes australiens qui couvraient les manifestations à proximité de la Maison Blanche à Washington ont été malmenés par les forces de l'ordre qui tentaient de disperser la foule à l'aide de gaz lacrymogène. Le caméraman a été frappé par un policier en direct à la télévision. Après une brève interruption, les deux journalistes ont pu poursuivre leur duplex. L'objectif de cette dispersion était de permettre à Donald Trump de se rendre à pied jusqu'à l'église Saint John, voisine de la résidence présidentielle. Les manifestants étaient rassemblés pour George Floyd, un Afro-américain mort il y a une semaine par asphyxie après avoir été épinglé sur le trottoir par un policier à Minneapolis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.