Débat présidentiel européen : les candidats avancent leurs pions

par euronews-fr

Les principaux candidats à la présidence de la Commission européenne étaient réunis hier à Maastricht à l’occasion d’un débat inédit diffusé sur euronews. Un face-à-face entre Jean-Claude Juncker du Parti populaire européen (PPE), Martin Schulz du Parti socialiste européen (PSE), Guy Verhofstadt de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) et Ska Keller du Parti vert européen (PVE). Il fut question d‘économie, de politique étrangère, mais aussi de la montée du sentiment eurosceptique.Martin Schulz (PSE) : “Le problème, c’est que les citoyens ont tendance à ne pas prendre au sérieux les élections européennes. Et s’ils ne les prennent pas au sérieux, il y aura plus de représentants de partis d’extrême-droite au Parlement. Pour moi, en tant qu’Allemand, il est inimaginable qu’un parti nazi puisse siéger au prochain Parlement européen et fasse encore la propagande de l’idéologie d’Adolf Hitler.”Autre sujet, la crise ukrainienne, qui a refroidi les relations entre l’Europe et la Russie. Jean-Claude Juncker (PPE) prône la voie du dialogue : “Ceux qui reprochent à l’Europe d’avoir une réaction trop faible, ils veulent faire la guerre, car c’est l’alternative aux sanctions. En tant que puissance douce, nous devons dialoguer et mettre la pression sur la Russie.’‘Pour Guy Verhofstadt (ADLE), ‘‘Poutine ne s’arrêtera pas s’il voit une Union européenne faible qui n’est pas capable de lancer – je ne dis pas des sanctions économiques – mais au moins des sanctions personnelles contre l’entourage des proches de Poutine. Les Américains, par exemple, s’attaquent aux oligarques. Nous n’avons le cran de nous attaquer aux oligarques pour le moment.’‘Pour Ska Keller, du Parti vert européen (PVE), la crise en Ukraine doit conduire à un changement des politiques énergétiques : “Je pense que nous devrions réduire notre dépendance énergétique à l‘égard de la Russie. Et je pense que c’est une honte que le budget de l’Union européenne dans le domaine des énergies...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Débat présidentiel européen : les candidats avancent leurs pions
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]