De «religion», «civile» ou «identitaire» : la notion de guerre divise les élus

par Libé Zap

Une «guerre civile» pour le député UDI Hervé Morin, de «religion» pour le Premier ministre Manuel Valls, «identitaire» pour la députée FN Marion Maréchal-Le Pen. Au lendemain de la prise d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Haute-Normandie, le mot «guerre» est omniprésent. Si la plupart des élus l'utilisent, tous n'acceptent pas forcément le qualificatif choisi mardi soir sur TF1 par le Premier ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.