Corée du Sud : Ban Ki-moon renonce à l'élection présidentielle

par euronews (en français)

L’ancien secrétaire général de l’ONU ne sera finalement pas candidat à l‘élection présidentielle en Corée du sud.

Avant même de quitter ses fonctions aux Nations unies, Ban Ki-moon avait entretenu le flou sur ces intentions.

Mais après des révélations de la presse sur son entourage accusé de “corruption”: http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/12/27/les-ambitions-presidentielles-de-ban-ki-moon-perturbees-par-une-affaire-de-corruption_5054266_3216.html, Ban Ki-moon a finalement décidé de se retirer de la vie politique.

Ban Ki-moon n’est pas candidat à la présidence en Corée du Sud https://t.co/lfy7tTzgkF— Le Monde (@lemondefr) 1 février 2017

“Mon patriotisme et mes aspirations purs ont été victimes de calomnies qui ont relevé du massacre de personnalité”, a déclaré Ban Ki-moon mercredi matin.

L’ancien secrétaire général de l’ONU a aussi dénoncé l’attitude égoïste et bornée, dit-il, de certains membres du parti conservateur au nom duquel il aurait pu concourir.

La décision de Ban Ki-moon intervient alors que la cour constitutionnelle doit se prononcer quant à la “destitution:http://fr.euronews.com/2017/01/05/coree-du-sud-deuxieme-jours-du-proces-en-destitution-de-la-presidente de l’actuelle présidente sud-coréenne.

Park Geun-Hye est accusée de collusion avec son ancienne conseillère. Un immense scandale dans lequel des dizaines de millions de dollars auraient été extorqués aux grands conglomérats du pays.

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.