Comment la Grèce en est-elle arrivée là ?

par euronews-fr

Tout a commencé avec la fin d'un mensonge d'État. À peine élu en automne 2009, le Premier ministre George Papandreou lève le voile sur le déficit grec.

La Grèce avait menti sur l'état de ses finances et sur toutes sortes de statistiques pour entrer dans la zone euro.

"Nous faisons face à un déficit qui atteint jusqu'à 12,7 pour cent du produit intérieur brut et à une dette nationale qui avoisinne les 300 milliards d'euros", annonce alors George Papandreou.

La Grèce accablée par ses dettes, risque le défaut de paiement. Athènes promet des mesures d'austérité, mais la défaillance est bien là.

Un premier sommet de crise se tient à Bruxelles début février. Déclaration de principe: les pays de l'union promettent de soutenir la Grèce.

Peu de temps après, la dette grecque est revue à la hausse à 15 %. Les marchés s'affolent et en décembre, les agences de notation entament une valse de dégradations de la dette grecque.

En 2010, la dette du pays grimpe à 350 milliards d'euros. La

Vos réactions doivent respecter nos CGU.