Cet individu n'était connu "pour aucun signe de radicalisation" affirme Christophe Castaner au Sénat, qui reconnaît des "failles" et non des "fautes"

par BFMTV

Christophe Castaner est auditionné par la commission les lois du Sénat après l'attaque au couteau à la préfecture de police de Paris le jeudi 3 octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.