Catalogne : les anti-indépendantistes ne s'avouent pas vaincus, au contraire

par euronews-fr

Au siège du parti libéral "Citoyens" à Barcelone, on a fait aussi la fête ce dimanche soir. Non seulement, les libéraux de Ciudadanos sont devenus le deuxième parti de Catalogne, mais surtout, ici comme chez les autres formations anti-indépendantistes, on fait remarquer qu'en nombre de voix, les indépendantistes n'ont pas la majorité absolue. Ils ont obtenu 47% des suffrages. C'est loin du plébiscite annoncé.
C'est ce que fait remarquer la tête de liste du parti Ciudadanos, Inés Arrimadas. "C'est un désaveu pour le chef des Indépendantistes, dit-elle, puisque la majorité des Catalans se sont prononcés en faveur de la coexistence (entre la Catalogne et le reste de l'Espagne)"

Le chef du gouvernement à Madrid, Mariano Rajoy, n'a pas souhaité s'exprimer ce dimanche, en revanche, au siège de son parti, le parti populaire (PP), on a commenté les résultats, écartant toute perspective de sécession de la Catalogne. Pablo Casado est le porte-parole du PP. "En Espagne, c'est la loi qui s'appli

Vos réactions doivent respecter nos CGU.