Canada : trois fusillades coordonnées à Ottawa

par euronews (en français)

Au Canada, la capitale Ottawa est le théâtre de plusieurs fusillades. L’une devant le monument au mort, l’autre dans le Parlement, et une troisième, récemment annoncée, au centre commercial Rideau Centre, trois lieux très proches les uns des autres. On parle aussi de tirs entendus à l’hôtel cinq étoiles Chateau Laurier, dans le même quartier.

Un tireur aurait été abattu dans le Parlement canadien, et un autre blessé. Un agent de sécurité serait aussi blessé, mais tout cela reste à confirmer. La police qui les pourchasse fait état de multiples suspects, retranchés probablement sur le toit du Parlement.

Un soldat s’est d’abord fait tirer dessus ce matin devant un monument aux morts  dans le centre de la capitale canadienne. Il est gravement blessé, les secours effectuaient un massage cardiaque. Puis un suspect a été aperçu courant en direction du Parlement. Un employé du bâtiment présent sur les lieux a dit à Reuters avoir entendu tout d’abord un coup de feu, puis vu un homme vêtu de noir et portant une cagoule se précipiter vers le parlement avec son arme. L’homme a menacé un automobiliste qui l’a pris à son bord. Puis le conducteur a réussi à s’enfuir et l’homme a pris le volant et conduit jusqu’au parlement.

Là, il a réussi à s’introduire dans le bloc central du parlement.

Ensuite au moins une trentaine de coups de feu ont été tirés dans l’enceinte du Parlement canadien.

“Un homme est entré dans le Parlement en courant. Il était poursuivi par des policiers armés de fusils qui criaient à tout le monde de se mettre à couvert“a déclaré à l’AFP Marc-André Viau, un employé du Parlement.

Des commandos de la police lourdement armés ont été rapidement déployés autour du bureau du Premier ministre canadien Stephen Harper et du Parlement fédéral, qui a été bouclé. Le Premier ministre a “quitté le Parlement et est sauf,” a indiqué son porte-parole. Stephen Harper doit faire une déclaration un peu plus tard.

L’armée canadienne a immédiatement fermé toutes ses bases au public.

La police a twitté pour demander à la population de “rester à l‘écart du centre-ville d’Ottawa. L’enquête sur la fusillade est en cours.” Les gens sont invités à s‘écarter des fenêtres. Des tireurs d‘élites ont été aperçus sur les toits alentours, notamment celui du Musée des beaux arts.

Les autorités canadiennes avaient relevé mardi d’un cran le niveau d’alerte terroriste, de bas à moyen.

Cette décision intervenait après qu’un jeune Québécois de 25 ans, converti à l’islam, eut fauché volontairement et mortellement lundi à Montréal un militaire en tenue avant d‘être abattu par la police, dans un geste qualifié d’acte terroriste par le gouvernement canadien.

​ (function(d, s, id) {var js,ijs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(d.getElementById(id))return;js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=”//embed.scribblelive.com/widgets/embed.js”;ijs.parentNode.insertBefore(js, ijs);}(document, ‘script’, ‘scrbbl-js’));​

Vos réactions doivent respecter nos CGU.